Les pyramides de Lympia

Notre thème: Pavages

Arts majeurs : Multimedia - Arts visuels

Etablissement & Ville : Collège Port-Lympia (Nice)

Classes impliquées : 5ème et 7 élèves du dispositif ULIS (6e/5e/4e)

Professeurs impliqués : Mmes Bouillaud, Missonier et Perez

Disciplines concernées : Mathématiques / Arts Plastiques

Référent scientifique : Christophe Cazanave (Université de Nice)


Notre regard mathématique sur le thème choisi : 


Objectif : Pavage d’un carré par des pyramides régulières de même base mais de hauteurs différentes.

L’œuvre qui devait être réalisée par les élèves aurait été un pavage d’un carré de 63 cm de côté, par 81 pyramides régulières de bases carrées de 7 cm de côté et de hauteurs différentes .
Voici une simulation avec Geogebra pour imaginer la finalité :


L’œuvre aurait été ensuite insérée dans une caisse américaine de 80 cm par 80 cm afin de donner un effet de profondeur.
Tout d’abord, nous avons travaillé sur les patrons de pyramides régulières en mathématiques et conjointement en arts plastiques sur les dégradés de couleur afin de trouver une forme finale esthétique.
S’en est suivi une première heure de constructions de pyramides avec le référent scientifique et les 3 professeurs du projet.
A ce jour, nous avons environ une soixantaine de pyramides (au collège donc pas de photos) en ayant travaillé 3 heures avec les élèves.
En ce qui concerne le dispositif ULIS :
Les élèves du dispositif ULIS ont pu, grâce à leur participation à ce projet en grand groupe, donné du sens aux apprentissages mathématiques effectués d’ordinaire en regroupement avec la coordinatrice Ulis. L’interdisciplinarité du projet, l’intervention du référent scientifique et les adaptations proposées (programmes de construction, choix des outils et des supports différenciés, accompagnement individualisé) ont permis de multiplier les interactions, les transferts de compétences et de connaissances (mathématiques et artistiques). La situation de recherche active et la production collective envisagées ont permis de changer leur regard sur les apprentissages mathématiques en les rendant plus concrets (finalité motivante et valorisante).
Par la suite, il faudra les coller de telle manière à respecter les symétries et à créer un effet d’optique et de dégradés de couleurs.


Notre regard artistique sur notre production : 



- Se questionner sur les fabrications et la relation entre l'objet (volume pyramide) et l'espace (du support)
- Développer chez les élèves des habiletés à fabriquer, à mener un projet, à s'exprimer sur son travail
- Savoir mettre en œuvre un projet artistique collectif :
    Identifier et assumer sa part de responsabilité dans un processus de coopération de création
    Prendre en compte le regard du spectateur (dispositif de présentation en vue d'une exposition)
- Technique pour décalquer une figure quand la construction de pyramides au compas était trop compliquée pour un élève.


Le regard du référent scientifique : 



M. Cazanave est venu rencontrer ma classe de 5ème et 7 élèves d’ULIS en présence des 3 professeurs concernés par le projet. Il a présenté un diaporama sur les pavages que l’on pouvait apercevoir par exemple en architecture, sur des œuvres artistiques. Il a insisté sur les symétries, les élèves n’ayant étudié que ce type de transformations pour l’instant.
S’en est suivie alors une série de questions de la part des élèves.
La deuxième heure était consacrée à l’élaboration de pyramides régulières à base carrée, de hauteurs différentes et de couleurs différentes (avec des supports adaptés pour les élèves en situation de handicap).



Aucun commentaire:

Publier un commentaire